Où y’a d’la chaîne …

Pour ceux qui n’aiment pas nettoyer la chaîne …

Bernard Gil propose LA solution.

Vélo urbain à transmission par courroie …(un plateau, un pignon et changement de vitesse dans le moyeu)
Les courroies sont en polyuréthane et fibres de carbone de manière à éviter tout allongement dans le temps.
Les pignons crantés avant et arrière, ultralégers, sont traités pour une durée de vie supérieure aux meilleurs pignons d’un système de transmission classique, même dans des conditions de forte abrasion. Une attention particulière a été portée au dessin des dents des pignons pour éliminer la poussière ou la boue et éviter tout entretien.
Avantages : un pédalage ultra-silencieux et efficace, un vélo plus léger, pas d’entretien, pas de tache de graisse, un transport – dans la voiture par exemple – rendu beaucoup plus facile. Les marques annoncent une durée de vie de la transmission deux fois supérieure à celle des meilleures chaînes.
Inconvénients  : elles ne se prêtent pas aux montages avec dérailleurs arrière et triple plateau avant, et sont donc destinées aux vélos urbains avec changement de vitesse dans le moyeu. Sur ce point, les marques ont toutefois laissé entrevoir des évolutions prochaines du système.
——–
J’ai testé ce vélo et je confirme en partie l’article ci-dessus. Un bémol tout de même au niveau du poids (trop lourd, en raison du changement de vitesse dans le moyeu) et en cas de rupture de la courroie, impossible de réparer. A noter que pour changer une courroie, il faut un cadre spécifique avec une ouverture sur le triangle arrière). Prix environ 1400€
Votre avis ???

IMG_0453

IMG_0452

6 Commentaires

  1. Christian Frume

    Mon avis: intéressant mais “wait and see” j’aimerais tout simplement connaître qq un qui a fait 20 000 km avec ce vélo pour apprécier la fiabilité d’un tel système. Autre pb. outre le poids: les braquets qui n’offrent certainement pas une plage aussi étendue qu’avec un dérailleur classique. Merci Bernard pour cette communication intéressante

  2. GIL

    Tu as raison Christian pour les braquets… il paraît qu’il existe des 8V et 11V, mais je n’ai pas testé donc impossible d’émettre un avis.
    En revanche, avec ce type de transmission, tu peux changer de vitesses à l’arrêt.

  3. GIL

    1400€ c’est le prix du vélo pas uniquement de la courroie !!!
    La 2ème photo montre l’ouverture du cadre (au niveau du triangle arrière) pour le changement de la courroie…

  4. Christian Frume

    Pour info: le fabricant suisse “Rolhoff” fait des moyeux de ce type depuis des années. C’est de la qualité suisse:
    Avantages : pas d’entretien si ce n’est l’huile à changer tous les 6000km; fiabilité et braquets presque aussi étendus qu’avec un dérailleur classique.
    Inconvénients: poids, prix (dans les 1200€ le moyeu seul)Ne s’adapte pas sur tous les vélos. Ce qui explique sa rareté

  5. admin (Auteur de l'article)

    Je connais c’est de l’horlogerie …
    jp

  6. PhilippeM

    Bonjour,
    Article intéressant mais déjà lu quelque part…
    https://erycproject.wordpress.com/2012/10/27/des-velos-dechaines/

    Il semble donc que depuis Octobre 2012, la technologie n’ait pas beaucoup évoluée, si ce n’est pour les vélos de ville.
    Le système de transmission arrière dans le moyeu existe depuis plusieurs années (Shimano Nexus) mais reste très lourd, notamment à cause des problèmes d’étanchéité, d’inertie et évidemment des contraintes de maintenance du moyeu arrière.
    Enfin, l’écologie étant dans l’air du temps, il faut rappeler que le polyuréthane et les fibres de carbone ne sont pas des matières recyclables…

    A suivre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *