Clampinades

Camarades syndiqués !

Quinze ! Le 6, nous étions quinze fringants Clampins au parvis. (1)

Dont deux bons qui disparurent dans les confins dès les premiers coups de pédales.

Grâce à un itinéraire finement ciselé par vôt’ serviteur personne ne se perdit, hormis le ci-devant serviteur ! qui, profitant de travaux à Bons, en compagnie de deux comparses, s’évapora dans la nature …

Le tandem fou qui était du voyage le rechercha par mont et surtout par vaux et le retrouvi et le retrouvu, le retrouva au bord du CD 35.

N’empêche ! Pour une fois qu’il est d’vant ! b_grind

Dure première sortie pour certains.

Bien fait !

Bonne nouvelle ! Les travaux en viager route de Prailles se font « à temps perdu » c’est du moins ce que prétend Georges qui a posé la question au « chef de chantier » hilare.

Soixante kilomètres ensoleillés, bise moribonde au retour, la meilleure compagnie du monde, café chez une suppléante de « l’institutrice ».

Z’auriez du v’nir !

jp

1/ Quinze en comptant quatre à quatre les quatre filles , rien n’est parfait. 0013

2 Commentaires

  1. HOQUANTE

    Bien, à l’approche du printemps les bonnes habitudes reviennent. Cela dit, le café ne sera bientôt plus qu’un souvenir avec le soleil qui va chauffer dur.

  2. admin (Auteur de l'article)

    C’est bien vu Lionel ! Bof on se rabattra sur le blanc de Savoie … 🙂
    jp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *