Infos sur le certificat médical de non contre-indication

Pour rappel, un nouveau décret concernant l’obligation d’un certificat médical de non contre-indication (CMNCI) est paru le 12 octobre 2016. Le certificat médical devient obligatoire pour tous les licenciés des fédérations sportives, laissant cependant le choix de la durée de validité du CMNCI pour la pratique du sport de loisir. Pour assurer la mise en place de ce décret dans de bonnes conditions, un délai d’ajustement a été accordé.

Cependant pour faciliter cette transition, nous invitons tous nos licenciés à produire dès maintenant ce certificat médical de non contre-indication et à en donner un exemplaire au comité du CRT (Bernard B.) qui est chargé de saisir cette information dans l’espace fédéral avant fin 2017.
(En effet, si cette information n’est pas renseignée pour les licences 2018, il ne sera pas possible de valider les demandes).

Enfin, à la suite de la réunion du Comité directeur de la Fédération et en accord avec la Commission sport-santé, la décision suivante a été prise :
Ce certificat médical sera valable 5 ans pour tous les licenciés, hommes et femmes, sans distinction d’âge.

 Durant cette période de validité, un auto-questionnaire devra être rempli chaque année pour définir le besoin ou non d’une visite médicale. Les modalités pratiques de ce questionnaire seront présentées ultérieurement dans l’attente du document du ministère des Sports.

1 Commentaire

  1. GIL

    J’ajoute que les garanties de l’assurance Allianz (Décès, invalidité) sont différentes selon la formule Petit Braquet « PB » ou Grand Braquet « GB » (non acquises en Mini Braquet) et :
    • En l’absence du certificat médical et test à l’effort (1500 PB et 2500 GB)
    • En Présence du certificat médical ou du test à l’effort (3000 PB et 7500 GB)
    • En présence du certificat médical et du test à l’effort (5000 PB et 15 000 GB)

    Invalidité…
    – Petit braquet : 30 000 € PB versé en totalité si taux d’invalidité > 66 %
    – Grand braquet : 60 000 € versé en totalité si taux d’invalidité > 66 %

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *