A la Ramaz !

Treize !

N’en déplaise aux triskaïdékaphobes

https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&cad=rja&uact=8&ved=0CCIQkA4oADAAahUKEwjt77r8k73HAhUBLhQKHaDlCPw&url=http%3A%2F%2Ffr.wikipedia.org%2Fwiki%2FTriskaid%25C3%25A9kaphobie&ei=cqnYVe3uG4HcUKDLo-AP&usg=AFQjCNF9N_E9gVyQGtQwRTfy5orRM9-hOQ

Treize Clampins ont gravi sans problème, pour ainsi dire à la p’tite cuillère l’illustre col de la Ramaz. La Ramaz à la p’tite cuillère ? Bon j’arrête.

Deux filles étaient de la partie, ce qui est bon pour la conversation et bénéfique pour les mâles qui pédalent ainsi entre eux en paix.

Balthazar chez le regretté Jean d’la pipe comme le veut dorénavant la tradition. Resto préféré des Normands. (1)

Hélas !

Trois fois hélas !

Hélas !

Hélas !

Hélas !

(comme il est dit dans la tragédie grecque),

les années se suivent et ne se ressemblent pas,

nous dûmes, en effet, en l’absence de Pierre et Lucette, payer nous même l’apéro d’un mâchon roboratif.

(Reviens Pierre !)

Les Clampins ne doutent de rien, aussi, après avoir asséché moult pichets et festoyé tels les moines de St Bernardin, s’en furent-ils escalader le col de l’Encrenaz.

C’est au cours de cette ascension mythique que vôt serviteur eut La Révélation :

le cerveau stimulé mais le mollet alangui par le rosé de Provence, face au pentu, en un éclair, il inventa le VAP !

Fi ! du VAE vive le Vélo à Assistance Pédestre !

Bref ! C’est entre une double haie d’honneur, acclamé par la foule que ce héro franchit l’obstacle tel Cesar passant le Rubicon.

” Bon c’est pas l’tout mais si j’abrège pas on en a pour des plombes … “

Dernière libation au Jotty, sécession de quelques uns désireux de rentrer par Vailly ! Bioge-Thonon à cent à l’heure.

Temps magnifique ! la plus joyeuse et la plus patiente des compagnies,

Z’auriez du v’nir !

1/ Message sibyllin destiné aux cyclos septentrionaux …

DSCN9869

 

Page 1 sur 11

4 commentaires sur “A la Ramaz !

  1. Salut Lionel ! La ” mauvaise ” route de l’Encrenaz, que nous pratiquons à raquettes l’hiver, est devenue quasiment un lieu de pèlerinage depuis le passage des Normands ! Nous n’avons pas vu le brave berger vu que nous étions sur la bonne route, nous. 🙂 cela dit le départ de la ” bonne ” route est si confidentiel que l’erreur est permise, bien des autochtones (merci le dictionnaire automatique)en savent quelque chose !
    jp

  2. Je pense Jean-Paul que tous les Clampins savent maintenant que deux touristes normands confondent ” Route et VTT “. As-tu vu ce bon berger qui nous a sauvé la vie ?

Poster 1 commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.