L’avocat du Diable

On n’a pas l’impression que bon nombre de cyclistes, y compris du CRT possèdent une automobile !

Rouler à bicyclette, en papotant ou non, deux voire trois de front dans le mépris total de l’automobiliste qui ronge son frein derrière est une fâcheuse et puérile habitude !

Cette désinvolture pour ne pas dire grossièreté, provoque l’exaspération bien sûr, mais plus gravement un amalgame peu flatteur de tous les cyclistes.

Des remarques peu obligeantes parviennent jusqu’au Président. triste-crise

Les motards, la plus part du temps, ont de l’éducation et du savoir vivre, ils connaissent le code de la route !

Ils sont courtois et roulent avec la tête.

Les cyclistes trop souvent ne savent que mépriser le code et brailler des injures …

Nous ne nous faisons aucune illusion sur la portée de ces mots !

Nous savons pertinemment que ça vous faire râler plus encore …

mais ça fait du bien de le dire !

C’est ça l’apostolat. tristounet

 

 

 

 

 

Page 1 sur 11

6 commentaires sur “L’avocat du Diable

  1. Salut Lionel ! Certes le sort du cycliste seul n’est pas enviable ! C’est peut être pour ça que certains se ” vengent ” en roulant trois de front ! 🙂 🙂
    jp

  2. Je roule très souvent seul. Alors là c’est chaud ! Voitures et camions ne ralentissent PAS ou peu . Y-a intérêt à rouler bien à droite et bien droit. Les pires: les porte-conteneurs .

  3. Merci à GIL et CB pour leurs commentaires.
    Les motards ne sont certes pas tous des saints, je les ai cités essentiellement pour énerver 🙂 et surtout pour illustrer ma pensée à propos de la courtoisie qui devrait être de mise plus souvent.
    Je veux dire par là que leur geste du pied pour remercier quand on leur facilite le dépassement fait beaucoup leur image, leur respect et leur attire en plus la sympathie.
    La vindicte affichée trop souvent par les cyclistes leur a collé une image détestable.
    N’est-ce-pas ? 🙂
    jp

  4. Je vous livre une autre réflexion sur le “rouler à 2 de front” (je ne parle pas ici de 3 ou 4 de front, situation strictement interdite par le Code de la Route)…
    1/ lorsque l’on roule à 2 de front, cela empêche les automobilistes à nous (cyclistes) dépasser surtout lorsqu’il y a de la circulation en sens inverse…
    2/ Si dans cette situation, on se range en file indienne (simple), les automobilistes sont tentés de nous dépasser même avec de la circulation en sens inverse et là je vous assure que la distance réglementaire d’1,50m (entre l’automobiliste et le cycliste) n’est jamais respecté et c’est là, le véritable danger.
    3/ Donc, rouler à 2 de front lorsqu’il n’y a pas de circulation en sens inverse, ne devrait pas poser de problème pour le dépassement, sauf en présence d’une ligne axiale continue qui obligerait à un franchissement et non à un chevauchement autorisé.
    Bien entendu, je n’encourage pas les attitudes extrémistes de certains cyclistes qui nuisent à la bonne image de notre sport.
    J’en profite pour faire passer un message “Sécurité” sur les angles morts :
    Récemment, 2 accidents mortels de cyclistes ont mis en évidence le danger des “angles morts” c.à.d. se ranger dans une zone de non visibilité des chauffeurs de poids-lourds ou de véhicules de transport en commun. L’important, c’est de garder le contact visuel…si vous pouvez voir le chauffeur, il peut vous voir aussi.

  5. Je suis totalement d’accord avec « L’avocat du diable » concernant l’attitude que nous devons avoir lorsque nous circulons à vélo et plus spécialement lorsque nous sommes en groupe.
    Je reconnais que je ne suis pas le dernier à brailler et à donner des noms d’oiseau à tel ou telle automobiliste qui nous coupe la route ou qui ne met pas le clignotant etc etc , mais la liberté des uns s’arrêtant là où commence celle des autres, nous devons de notre côté faire un effort car nous ne sommes pas seuls sur la route et devons également penser que de temps à autre nous sommes dans la situation de l’automobiliste qui est derrière et qui s’impatiente car nous prenons toute la route.
    Pour revenir aux motards, je pense que l’auteur de l’article doit lui-même faire partie de cette confrérie, pour en avoir une si haute estime, car personnellement, roulant (en voiture)tous les jours de la semaine, je peux affirmer que pour beaucoup d’entre eux le code de la route est, comme le disait un chauffeur de bus en Turquie « DECORATIF ». Entre les excès de vitesse, les lignes blanches, les dépassements par la droite, bon nombre de ces motards exemplaires devraient perdre leurs douze points sur le trajet « Domicile- Travail ».En ce qui concerne leur savoir vivre, là aussi j’émets quelques réserves, en effet qui d’entre nous, ne s’est jamais fait raser par un motard qui double à 150 Km/h ou qui débraye et fait hurler son moteur lorsqu’il arrive à notre hauteur.
    En résumé, je pense que des imbéciles, on en trouve dans toutes les catégories d’utilisateurs de la route et même dans les autres, si on cherche bien.
    Partant du principe que la sécurité n’étant pas qu’une affaire de statistique mais souvent de bon sens, et comme nous sommes en début d’année cycliste, période faste pour les bonnes résolutions, essayons de faire notre part du boulot , d’autant plus que nous sommes souvent les plus vulnérables .

  6. Si cet article a pour objectif d’appeler à plus de sécurité, alors je dis “bravo”, mais de là à sous-entendre que les motards sont meilleurs que les cyclistes, je crie à la désinformation. Il y a le ressenti et le factuel et le constat est sans appel …..
    “La mortalité 2015 donnent une baisse franche pour l’ensemble des usagers vulnérables :
    -1% pour les motocyclistes (619 décès),
    -5% pour les cyclistes (151 décès),
    -7% pour les piétons (463 décès)
    -10% pour les cyclomotoristes (149 décès).”
    Je souligne : 619 décès chez les motards contre 151 chez les cyclistes (j’entends déjà les “oui mais….”).
    Maintenant, il est bon de rappeler que les cyclistes sont autorisés à rouler à 2 de front, mais ils doivent se mettre en file indienne dès la tombée du jour et dans tous les cas où les conditions de circulation l’exigent, notamment lorsqu’un véhicule voulant les dépasser annonce son approche (R431-7 du CR).

Poster 1 commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.