Les bottes de sept vieux

Compte rendu de la clampinade de vendredi 4 novembre 2016

Sept !

Aïe ! Aïe ! Aïe ! Aïe !

Partis à 10 h 30, les sept Clampins et Clampines aussi, trouvèrent à Veigy-Foncenex en un même lieu, un bistro ouvert pour l’hydratation, une table accueillante pour le mâchon et pour la cuculture une institutrice avenante !

Vous ne rêvez pas c’est bien elle !

Notre bonne institutrice libre !

Timide, rougissante, pieuse quoi !

Toute en mini robe et bottes de sept vieux !

Vous la narrerai-je ? Oui ? bon !

Des mensurations de top modèle dénutri, grande, mince, la coiffure artistiquement explosée, gélifiée, javellisée, la lunette de star hollywoodienne en plastique iridescent, le cil fuligineux, la cuisse lustrée de nylon scintillant, la cuisse disé-je disparaissant vers le haut sous un bout de robelette , noire comme le pêché, courte comme la vie ! Un bout de robe démontable si j’ose dire ! Un bout de robe de rien ! Dépassant, O! Quoi ! D’un doigt sous la ceinture ! Un majeur d’accord mais un doigt pas plus ! O ! Mon Dieu pourquoi m’as tu abandonné ?

Vers le bas la jambe interminable plonge vers l’abîme enténébré de bottes de nubuck écarlate  aux talons effilés comme les cornes du Diable !

Jésus Marie Joseph !

Ca vous ébranle hein ?  🙂

N’étant pas chargé des revenus des cardiologues j’arrête là bande d’obsédés !

…………………………

La tragique erreur de parcours commise par le Chef-Clampin distrait n’a à l ‘évidence rien à voir avec l’enseignante car commise avant la pause culturelle !

Pour finir une bonne sortie.

Plus de 70 km pour les uns et 90 pour d’autres.

Un temps magnifique, presque chaud, une ambiance joyeuse, des Clampins heureux (et des Clampines aussi)

Z’auriez du v’nir !

jp

Page 1 sur 11

2 commentaires sur “Les bottes de sept vieux

Poster 1 commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.