Touristerie

20151129_084831

Camarades Touristes unifiés et syndiqués !

Quat’ ! Quat pôv’ cyclos sta matina place des Arts !

Pourtant il ne tombait que quelques gouttes tiédasses de grésil fondu. (Tiédasses ?)

Deux filles !

Nous décidâmes de rallier Douvaine pour voir si à l’Ouest il y aurait du nouveau …

Le marché, squelettique et clairsemé ne nous gêna pas le moins du monde pour accéder à une roborative réhydratation au Sarde grâce à un vin chaud canalisé, pardon ! cannellisé et sucré.

Revigorés par le dynamique breuvage nous ne sentîmes même pas le faux plat qui de Bachelard conduit à Essert …

Retour au sec, la meilleure compagnie du monde, des créatures de rêve, une petite cinquantaine de kilomètres seulement, mais des grands et généreux ! Même pas froid !

Z’auriez du v’nir !

jp

Page 1 sur 0

Poster 1 commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.