Mortalité routière 2021

Mortalité selon les catégories d’usagers en France métropolitaine
Source : ONISR.GOUV.FR

La mortalité routière est en baisse en 2021 pour les automobilistes (1 411 tués) de même que pour les utilisateurs de deux-roues motorisés (670 décès).

Le bilan est en revanche moins positif du côté des cyclistes. Leur mortalité sur les routes a fortement augmenté avec 226 personnes décédées en 2021 (soit 39 de plus qu’en 2019, 48 de plus qu’en 2020).

« Cette hausse est davantage marquée hors agglomération (+35% en 2021 par rapport aux deux années précédentes) où les vitesses élevées des usagers motorisés rendent les cyclistes plus vulnérables ». Ces chiffres s’expliquent aussi par l’engouement autour du vélo, enregistré depuis la pandémie en France.

Autre particularité notée par la Sécurité routière et signe d’une évolution des modes de transport : la mortalité des utilisateurs de trottinettes électriques est en forte hausse avec 22 décès enregistrés l’an dernier, contre 10 en 2019 et 7 en 2020.

mortalité routière 2021
Encore une année où les cyclistes, toutes pratiques confondues, payent un lourd tribut à l’insécurité routière.
Aujourd’hui, la cohabitation « véhicules motorisées / mobilités douces » est une indéniable source d’insécurité
et un frein à la démocratisation de l’usage du vélo qui est pourtant un enjeu majeur pour l’avenir de nos sociétés1.

Témoignages :

– Cela devient vraiment dangereux, confie un coureur professionnel. On a le sentiment que les automobilistes sont de plus en plus énervés au volant.

– Quand on sort rouler, on se fait souvent frôler. Finalement, rouler plus à droite peut être risqué car les voitures sont tentées de nous doubler même s’il y a quelqu’un qui arrive en face !!!

Alors nos messages de prudence, de vigilance, d’anticipation, de respect du Code de la Route et des autres usagers, sont toujours d’actualité et sans faire de jeu de mot avec la conjoncture sanitaire, n’hésitez pas aux piqures de rappel en (re)visitant le site La Sécurité, l’affaire de tous

(1) Raréfaction des énergies fossiles, flambée des prix, engorgement du trafic routier, pollution, etc. des critères qui doivent inciter à créer encore plus d’aménagements pour la sécurité des mobilités douces.

5 commentaires sur “Mortalité routière 2021

    1. C’est une histoire de prépondérance… tant que les véhicules motorisés domineront le marché, les pouvoirs publics se rangeront derrière ce constat, même s’ils affichent une volonté conciliante pour plus d’aménagements sécurisés en faveur des mobilités douces.

  1. Bonjour, je suis cycliste et malheureusement je vois beaucoup de cyclises rouler avec des vêtements noirs sans bande réfléchissante ou trop petite.
    Je suggère qu’on encourage les magasins de cycles à ne pas vendre des vêtements noirs ou foncés. Qu’en pensez vous ?

    1. Les clubs n’ont aucune influence sur les choix stratégiques en matière de couleurs pour les tenues de vélo des fabricants et aucun droit pour les encourager à faire autrement.
      Le seul levier d’action pour exhorter les fabricants à faire autrement, c’est que les cyclistes n’achètent plus ces vêtements de couleur foncée, mais là c’est un autre problème avec des critères différents tels que la mode, les goûts et la liberté de décision de chacun d’entre nous.

  2. bonjour
    suite à ces constats alarmants LA SECURITE PASSIVE est un PREALABLE à toute sortie vélo.
    Aussi soyez VISIBLES avec des couleurs claires ou fluo, équipez vos vélo de feu arrière clignotants ,de rétroviseurs (petites rétro discrets en embout de guidon, sonnette),panachez vos tenues noires avec des éléments visibles clairs et fluo.
    LA SECURITE PASSIVE c’est se protéger automatiquement par son équipement ,c’est une sécurité souvent sous estimée alors qu’elle est à la portée de toutes et tous…

Poster 1 commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.