Remerciements

Vous n’aurez plus votre porteuse d’eau, qui vous préparait nos délicieux pique-niques et accessoirement, acceptait dans le fourgon un ou deux vélos fatigués…Les Pédales Douces ont perdu leur guide ! J’ai perdu bien plus…

Mais je vous remercie très sincèrement de votre présence, de vos messages d’encouragements et de continuer à me soutenir dans ces moments difficiles.

Je pense que Françoise continuera longtemps de nous accompagner dans nos randonnées.

Un merci tout particulier à Pierre RICHARD et à l’équipe des Pédales Douces qui lui ont rendu un bel hommage lors de la cérémonie, et à Jacques PHILIPPE pour son ban qui a même été apprécié par le tonton Michel qui officiait.

                                                                                                                                Jean-Luc HOUOT


Poème de William Blake

Je suis debout au bord de la plage.
Un voilier passe dans la brise du matin,
et part vers l’océan.
Il est la beauté, il est la vie.
Je le regarde jusqu’à ce qu’il disparaisse à l’horizon.
Quelqu’un à mon côté dit : « il est parti !»

Parti vers où ?
Parti de mon regard, c’est tout !
Son mât est toujours aussi haut,
sa coque a toujours la force de porter
sa charge humaine.
Sa disparition totale de ma vue est en moi,
pas en lui.

Et juste au moment où quelqu’un prés de moi
dit : «il est parti !»
il en est d’autres qui le voyant poindre à l’horizon
et venir vers eux s’exclament avec joie :
«Le voilà !»

C’est ça la mort !
Il n’y a pas de morts.
Il y a des vivants sur les deux rives.

1 Commentaire

  1. Audran Evelyne

    Elle me manque et me manqueras toujours , ma cousine , comme à toute notre belle et grande famille , je n’ ai que son sourire et sa joie en tête . Françoise , personne ne t’ oublieras JAMAIS . Evelyne AUDRAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *