1er week-end de déconfinement

Les mesures barrières pour lutter contre la propagation du virus ont eu raison de nos sorties club qui sont toujours suspendues et c’est donc en ordre dispersé que les cyclos du CRT se sont élancés sur les routes et chemins du Chablais en cette matinée dominicale.

C’est ainsi qu’à 8h00 place des Arts, un mini-groupe de six « ultras hétérogènes » s’est constitué pour arpenter les routes du bas chablais.
Conséquence du confinement, à Excenevex, une biche égarée sur la route s’en est allé tranquillement dans un pré voisin, toute étonnée de ce nouveau dérangement à quatre et deux roues.
Chemin faisant, alors que l’un des leurs (Alain L.) les abandonnait, il récupérait un CRT’iste solitaire (Gilles C.), croisé aux alentours de Douvaine.
Après 73 km, parcourus en douceur et avec prudence (on a même eu le temps de prendre en photo des coquelicots 🙄) , il était temps d’aller se rafraichir et c’est bien volontiers qu’on acceptait l’invitation de Gilles, d’autant que sur le retour, la bise de face nous avait complétement asséchés… Merci à lui et à son épouse pour le sympathique accueil.
D’autres cyclos du club ont été aperçus, notamment le groupe des « Clampins », dont le chef charismatique (JPM) précisait “nous nous comportâmes bien ! Nous respectâmes la distance préconisée par le simple bon sens…
Encore qu’à cinq, il y eut de-ci de-là quelques rapprochements intempestifs vite corrigés”.

D’autres plus esseulés ont signalé leur périple, à l’instar de Jean-Luc, parti à 9h00 de la MdS, qui a fait un bout de chemin avec Pierre B. et a rencontré sur le trajet Brigitte P.

Marie et Pascal, Christine et Christian, sont partis, chaque couple de leur côté, dévorer des dénivelés positifs de plus de 1000m 🚵‍♀️🚵‍♂️

Enfin, notre président qui a enfourché son VTT pour une balade de 37 km quand même, regroupant 3 générations de la famille Philippe… (Jacques étant le plus jeune, bien entendu !) 😃

DERNIÈRES NOUVELLES (NON OFFICIELLES) : nous avons appris que le Groupe 1 a également donné quelques coups de pédales furtifs vers La Côte d’Hyot… un mini-groupe, puisqu’ils étaient 5 – 6 cyclos (ou +, à confirmer). Alain P. quand à lui, a roulé en solitaire dans le haut chablais.

Pour conclure, on doit bien le reconnaître, il n’est pas facile de respecter les 10 m entre cyclistes, mais le plaisir de retrouver les copains, de prendre un grand bol d’air (et de bière aussi) et d’admirer sur nos vélos écolos, une nature généreuse, le lac ensoleillé avec pour toile de fond un ciel bleu immaculé… ces moments-là sont irrésistibles, surtout après deux mois de confinement et même si on n’oublie pas la présence de ce virus insidieux et les règles élémentaires de protection.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Voir ou ajouter un commentairex
()
x