Des sorties sous tension

En ce dimanche 11 juillet 2021, la tension était palpable sur le territoire chablaisien, entre l’arrivée des vacanciers et la Cyclosportive Châtel Léman Race, il valait mieux éviter l’Est du Chablais où le trafic routier battait, semble-t-il, des records !
Fort heureusement, aucun accident ni incident n’est à déplorer.

Sans compter les routes mouillées (conséquences de l’orage de la veille) et des températures encore bien trop fraîches pour la saison.

Bref, les départs depuis le parking de la Maison des Sports, étaient encore échelonnés entre 7h00 (pour les Groupes 2bis, 3 et 4), 7h30 (pour les Groupes 1 & 2) et 9h00 (pour le Groupe 5, comme d’hab.).


Super boulot de Colette dans le Groupe 2bis 👏

Pour illustrer l’important trafic routier, le Groupe 3 nous a rapporté « une circulation insupportable depuis Morzine, du jamais vu… et même dans la montée de la Vernaz. C’est un changement radical par rapport à la Lozère… ».

CR de la Touristerie du 11 juillet 2021

Chers amis des vélos volés lovés ! 🤣
Sta matina n’étion neu ! (1)
La gent féminine en grève, était quand même représentée par Sharon et Brigitte, 
Le Jotty comme les bars est ouvert !
De Dieu ! c’coup-ci la DDE a mis le paquet (de dynamite) un peu plus « ils » enlevaient la montagne !
Ils t’ont taillé dans le pouding des gradins monstrueux au point que le Colisée est de la roupie de sansonnet par comparaison !
Les pyramides à degrés d’Egypte des taupinières, des crottes, des insignifiances ! Tout juste de la crotte de ver de terre !
Parole de Cyclo !
À tel point que si la montagne aurait pu porter mon profil comme au Mont Rushmore. Voir les photos 
Par contre la pierre de taille des murs de soutènement est si mal posée que s’en est une malédiction du Diable qui niche sous le pont non loin de là.
Une horreur,😱 bon ! Avec la mousse dans dix ans il n’y paraîtra plus.
À part ça rien.
Un peu plus et nous montions Au Linage, mais le chef a parlé :  » Une autre fois, quand nous ne devrons pas rentrer pour midi. « 
John a dit :  » Oh ! C’est très raide !  » 
Est-ce un soupir que j’ai cru entendre émaner du groupe des filles ?
Nous rentrâmes par Vailly, Lullin, Chez Jacquin, et toute la descente jusqu’au bar des Courriers rallié à midi et des « peufs ». (2)
AGLOUAGLOUAGLOU 
ROUBLOURABLABLABLA…
À part ça rien.
jp
1/ Nous étions neuf en mauvais patois savoyard.
2/ Pour John : la peuf = la poussière (en savoyard).
Vous n’êtes pas obligé de tout lire…😅

Poster 1 commentaire