Fête des Pères

Dimanche 20 juin 2021

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’y avait pas foule au rendez-vous en ce dimanche de fête des « Pères ». En effet, à 7h30 nous n’étions que huit cyclos des groupes 1 & 2 et un seul du groupe 4. Les groupes 2bis et 3 avaient fixé un départ à 7h00 et le groupe 5 à 9h00 (comme d’hab.). Du coup, les groupes 1 & 2 ont roulé ensemble et l’isolé du G4 est parti seul, avant d’être rattrapé par la pluie et d’abandonner sa sortie (on s’est retrouvé par hasard au bar « La Halte des Châteaux » à Allinges).
Bref, entre une météo menaçante et très instable (voire orageuse par moment), la fête des pères et les élections régionales et départementales, les motifs étaient « torrentiels » pour s’abstenir… de rouler 😉. Mais, il y a eu, tout de même, de belles balades.


Les groupes 1 & 2 à la pause apéro…
On a modifié le parcours en cours de route pour éviter la pluie, mais cela n’a pas empêché une  bonne rincée à Argence.

Les photos du G2 bis…
A l’assaut du Pas de Morgins via Monthey (CH) et la forêt. Il paraît qu’une participante a souffert dans les 2 derniers km avant le sommet.

CR du groupe 5 !

Camarades du groupe 5 !
Sta matina nous sommes sept ! Comme toutes les merveilles du monde réunies !
Les trois plus irrésistibles filles du CRT sont là.
Il pleut… Normal c’est la fête des (im)pers. 🤪
Le temps passera rapidement au beau fixe.
L’ambiance générale aussi.
Dans sa grande sagesse, le chef, qui veille sur ses ouailles telle la galinette cendrée  sur sa couvée 
opta pour un parcours moins sinistre que le Plan Fayet et la vallée de la Dranse.
Comme Saint Vélocio veillait sur nous du haut de Ballaison et même peut-être d’encore plus haut il n’y eu pas plus d’incidents de parcours que d’habitude.
Vôt’serviteur aimerait bien que tout un chacun jette un coup d’oeil dans son rétroviseur, avant de dépasser hop ! À l’improvisade ses coreligionnaires ;
mais, désabusé, il se contente maintenant de frémir sans même émettre le moindre commentaire.
À un jet de pierre de Coudrée, comme nous traversions à gué la RN 5, Omar Si manifestement en mission pressante tenta de nous assassiner à coup de bagnole… En vain.
O tempora ! O mores !
Nous prîmes le pot au café des Sports, j’ai bien dit un pot pas un remontant !
Z’auriez dû v’nir.
jp
Vous n’êtes pas obligé de tout lire 😅

Poster 1 commentaire