Les défis de Gérard

Du 22 au 28 mai 2021
La Via Rhôna jusqu’aux Saintes-Maries-de-la-Mer

Après deux fois le pèlerinage à St Jacques de Compostelle, à bientôt 72 ans est-ce bien prudent de me lancer encore un défi ?
Eh bien oui, j’ai eu raison de me lancer : c’était « ça ou le fauteuil et je ne pouvais m’y résigner ».
Quand il faut y aller, il faut y aller.
Merci à Alexandre Gagnaire et chapeau à Warmshowers.

Texte de Gérard Legoff


Le vingt-deux mai dernier, Gérard Legoff, licencié au CRT est parti, escorté par Alexandre Gagnaire, pour joindre Les Saintes Maries de la Mer par la célèbre Via Rhôna, ce qui représente un beau défi.
Six cent vingt kilomètres en six jours à la seule force des mollets et du mental, par monts, par vaux et même par gué !
Les deux compères ont édité un album de leur périple, c’est de cet ouvrage que sont extraites les photos jointes à cet article.
D’emblée ils feront une étape de cent vingt-trois kilomètres ! Pas mal pour une mise en jambe. Toutes les étapes seront proches des quatre-vingt-dix kilomètres la dernière en fera même plus de cent quarante.
Gérard « marche » à la volonté, il est animé d’une foi farouche qui lui permet de réaliser ces performances hors du commun.
Qu’est-il en train de mijoter comme prochain défi ?
Son ami Alexandre, n’est pas inscrit au CRT c’est dommage ! Je ne désespère pas de le « corrompre ! »
Tous deux ont bénéficié des services de Warm Showers (Warm Showers est un service d’échange et d’hospitalité à but non lucratif destiné aux personnes pratiquant le cyclotourisme).

Texte de  Jean-Paul Morin



Rappelez-vous
Sur la route du Grand Camino : De Tours à Saint-Jacques-de-Compostelle en 13 étapes du 24 mai au 5 juin 2019

Chacun a ses raisons d’aller à Saint-Jacques. Parmi nous Gérard. Atteint de la maladie de Parkinson, il a beaucoup de difficulté à se déplacer, à effectuer ce que le quotidien nous oblige à faire sans nous en rendre compte.
En 2011, il « fait Saint-Jacques » au départ de Puy-en-Velay. Il y trouve beaucoup de plaisir, beaucoup d’humanité aussi dans un groupe où chacun lui apporte, à sa façon, soutien et encouragements. Lors de ce périple, Gérard s’était juré de « remettre ça » pour ses 70 ans.

Aujourd’hui, il est parmi nous. Sur le vélo, ses difficultés disparaissent. Les premiers jours, nous pensions qu’il avait un petit moteur dans son cadre mais Gérard est atteint d’une autre maladie : la passion du vélo. Quand il parle de ses exploits passés, son visage pose le masque et devient d’une beauté naïve. Au fil des jours, nous sommes de plus en plus fatigués, lui, il grimpe de mieux en mieux. Il sera notre fierté, notre mascotte et un magnifique « finisher » malgré la souffrance.

Article paru dans la revue Cyclotourisme n° 695  de novembre 2019

1 commentaire sur “Les défis de Gérard

  1. BRAVO Gérard !
    Ton courage et ta détermination nous laissent pantois. Nous t’admirons et te félicitons de tout cœur pour tes exploits.

Poster 1 commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.