Quelques conseils

Par grand froid, il est déconseillé de laisser un vélo en extérieur.
Mais avant de le remiser pour une longue période,
il y a des dispositions à prendre pour éviter de mauvaises surprises…

  1. Nettoyer le vélo…
    – à l’eau savonneuse, puis le sécher méticuleusement ;
    dégraisser les parties mécaniques (chaîne, dérailleurs, galets, etc.)  ;
    C’est l’occasion, de vérifier l’état des freins, de la chaîne et des pneus afin de prévoir les entretiens nécessaires avant de reprendre la route au printemps prochain ;
  1. Lubrifier les pièces mécaniques…
    – La chaîne doit être lubrifiée avec une huile spécifique (évitez d’en mettre sur les disques et plaquettes de freins, ainsi que sur les patins et bandes de freinage des jantes) ;
    – Lubrifier à nouveau les pièces mécaniques (dérailleurs, galets, étriers) et les câbles apparents avec un chiffon légèrement imbibé d’huile (WD-40) ;
    – Si vous avez des notions avancées en mécanique vélo, n’hésitez pas à démonter le boîtier de pédalier pour le dégraisser, le nettoyer, puis le sécher et enfin le graisser à nouveau avant le remontage (1) ;
  1. Relâcher la tension sur les câbles des dérailleurs en sélectionnant le plus petit plateau et le plus petit pignon (croisement de chaîne extrême à éviter lors de l’utilisation du vélo) ou la vitesse 1 pour un système de vitesses intégré au moyeu ;
  1. Pour éviter que vos pédales ne rouillent et qu’elles deviennent très difficiles à extraire, il est conseillé de les retirer et de graisser leurs filets ;
  1. Remiser le vélo – Gonfler les pneus
    – Remisez votre vélo dans un lieu abrité (sans luminosité excessive et protégé de l’humidité) et le suspendre alors par son cadre afin que les pneus ne soient pas en contact direct avec le sol. Sans rouler pendant une longue période et sous l’effet du poids du vélo, les pneus se dégonflent et peuvent se craqueler ou se fragiliser au niveau des flancs. C’est pourquoi, il est conseillé de gonfler les pneus à la pression maximale indiquée sur leur flanc avant l’immobilisation, surtout si vous ne pouvez pas le suspendre ;

    – Enfin, il est conseillé d’actionner de temps en temps les leviers des freins à disques hydrauliques (pour ceux en étant équipés) afin d’éviter un grippage et assurer un fonctionnement optimal.

(1) Personnellement, après avoir nettoyé et séché mon vélo, je passe un chiffon légèrement imbibé de WD-40 sur le cadre et les pièces mécaniques (sauf la chaîne sur laquelle j’applique un lubrifiant avec protecteur de surface Téflon).

Entretien spécifique d’un vélo électrique

La plupart des composants d’un vélo électrique doit être entretenu comme sur un vélo sans assistance.

Le point sur les batteries
Les vélos électriques sont généralement équipés de batterie aux ions lithium. Les fabricants indiquent des durées de vie variant entre 500 et 1000 cycles complets de recharge. Il s’agit là d’une donnée théorique, car dans la pratique on effectue rarement des cycles complets.

Une batterie aux ions lithium perd de sa capacité de charge au fil de son utilisation (même si le vélo électrique reste au garage). La baisse moyenne est de 5% par an, la marge de tolérance allant même jusqu’à 10%. Une batterie de quatre ans dispose donc encore d’une capacité de recharge d’environ 80% (valeur indicative).

Entretien de la batterie

  • Rechargez la batterie après chaque usage ;
  • Évitez dans tous les cas une décharge complète ;
  • Il est recommandé de stocker la batterie séparément, à température ambiante (10-20 degrés) et de maintenir tout au long du remisage un taux de charge entre 40 et 60% ;
  • L’humidité et les basses températures sont mauvaises pour la batterie, si bien qu’il faut la démonter si le vélo est stationné à l’extérieur ;
  • Stockez la batterie dans un local sec et éloigné des matériaux inflammables où il règne une température de 10 à 20°C, mais jamais en dessous de 7° ;
  • Réchauffez la batterie un peu avant de la recharger ;
  • Après chaque recharge, le chargeur doit toujours être retiré de la batterie ;
  • Évitez de demander immédiatement toute la puissance si le vélo était stationné longtemps au froid ;

Vous avez des « conseils » en + pour hiverner correctement votre vélo, alors n’hésitez pas à les partager avec nous.

 

Page 1 sur 0

Poster 1 commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.