Tour de Bourgogne

Brigitte et Alain

Bon d’accord, ce n’est pas le col de l’Isoard, ni celui du Galibier, ni même le col de la Bonette, mais c’était quand même physique.
Je parle du tour de Bourgogne à vélo. On a mis le soleil dans la poche et on l’a gardé avec nous pendant ces 900 km sur les voies vertes longeant les canaux de Bourgogne, du Nivernais, de la Loire et du Centre.
On a laissé la voiture à Mâcon et pris la direction de Chalon-sur-Saône, Dijon, Auxerre, Decize, Paray-le-Monial et retour par Chalon et enfin Mâcon.
Le moteur nous a bien aidé sur les parcours vallonnés au milieu des vignes. D’ailleurs les soirs, on s’est lâché sur le Bourgogne et on a même dormi dans un tonneau avec nos vélos (photo 1) !

Que ce soient, chemins de halage goudronnés, voies vertes, minuscules routes de campagne avec l’herbe qui pousse au milieu, tout est bien entretenu et des panneaux d’indication partout (photos 2 et 3)
Merci à la région de la Bourgogne pour ce moment magique au milieu des concerts de grenouilles et de corbeaux, avec Monsieur le héron qui guette les vélos et attend pour se faire photographier. Les voitures ? Pas aperçues. Certaines régions pourraient en prendre de la graine et faire de même. Nos voies cyclables sont ridicules chez nous en comparaison.
Ce tour de Bourgogne correspond aussi au tour du Morvan que nos amis vététistes vont balayer du nord au sud, d’est en ouest, au mois de Juin.
On a même traversé le plus long tunnel pour cyclistes de France (photo 4). 30 degrés dehors, 10 degrés dedans !

Texte et photos : Brigitte et Alain.

1 commentaire sur “Tour de Bourgogne

Poster 1 commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.