Revue de presse

Un cycliste reçoit un coup de bâton

Dimanche vers midi au lieu-dit “Chamoisy”, alors que le Team Allinges-Publier faisait une sortie à vélo, le groupe de cyclistes a été surpris à la sortie d’un virage par une voiture qui se trouvait sur le même axe.

Les cyclistes ont alors été obligés de piler, de sorte qu’un membre du club en queue de peloton, est passé par-dessus son vélo et s’est blessé au visage en retombant.

Mais, ce n’est pas tout. Selon des témoignages, le fils de l’automobiliste qui s’était porté sur le côté gauche pour rentrer en marche arrière dans sa propriété, s’en est pris au groupe. Son père s’est alors saisi d’un bâton et en a porté un coup contre un autre cycliste qui tentait de ramener le calme. Heureusement, la victime portait un sac à dos, mais son téléphone portable a été cassé.

Le cycliste blessé a été transporté aux urgences des hôpitaux du Léman et la gendarmerie est intervenue. Des plaintes des membres du club devraient suivre.

Article Ledauphine.com
Par J-J.B. | Publié le 02/05/2017 à 06:01

Article de presse du 24 février 2017

L’article étant peu lisible, voici en substance ce qu’il rapporte….

“Astrid Baud-Roche, conseillère régionale, a précisé que la piste cyclable à créer entre les avenues de Ripaille et Corzent peut profiter d’importantes subventions de l’ordre de 70 à 80%, en inscrivant ce segment dans l’Eurovélo 17 ou vélo routes Sud Léman (cette dernière est subventionnée par la Région).
Le tronçon 1 (avenue de Ripaille au droit du château et de la plage) sera réalisé cette année pour 375 000€ HT.
Rapporteur du projet, Gilles Joly, adjoint à l’urbanisme, a donné les mensurations de cette piste double sens, soit 1600 mètres pour un coût de 870 000€ HT à réaliser sur trois ans”.

Le vélo c’est chic …

Nous avons reçu de Waldy Molinaro, ancien du CRT exilé dans la région de Grenoble l’article de presse ci-joint :
Article très intéressant, Le vélo , c’est chic, c’est le nouveau golf…
 
Il faut juste espérer que l’esprit ne change pas, avec mes collègues avocats, chefs d’entreprise, ouvriers, artisans, c’est un seul état d’esprit, une seule ambiance.
 Que ceux qui veulent venir au vélo pour faire du business , restent chez eux.
 Ce que l’article ne dit pas, le chic dans le vélo, c’est le comportement 
 
Salut et à bientôt.
Waldy.
Activez le lien ci-dessous.
© Vélo Magazine mai 2016